Le Sénateur Boroffice veut l’intensification des efforts dans la science et la technologie en Afrique

854

Le sénateur Robert Boroffice, président du Comité sénatorial de la science et de la technologie, a exhorté les pays africains à redoubler d’efforts pour accroître l’engagement des jeunes dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM).

Boroffice a donné son avis mercredi à Abuja lors du 40ème anniversaire et de la 13ème réunion annuelle des académies africaines (AMASA-13) dans son discours sur « Repositionnement des sciences, technologies et innovations par l’éducation et le développement de la main-d’œuvre pour une croissance durable en Afrique. »

Selon lui, les jeunes Africains les plus talentueux seront encouragés à adopter des métiers et professions liés à l’innovation s’ils sont dotés des compétences nécessaires pour contribuer à l’innovation.

Il a déclaré: « Nous devons continuer à soutenir l’enseignement de la science et des mathématiques et mettre en place des politiques délibérées pour attirer plus de personnes vers les STEM au niveau des études supérieures ».

« La mise à disposition de compétences de recherche scientifique par la formation doctorale et post-doctorale est donc un aspect important de la politique de l’éducation. »

Boroffice a également exhorté les pays africains à examiner les politiques en matière de parrainage de la formation à l’étranger et l’attribution de bourses d’études.

Il a déclaré que le continent devrait insister pour que les bénéficiaires des formations à l’étranger rendent compte aux pays d’origine pour servir.

Il a ajouté que l’Assemblée nationale mettrait en place un comité sur la science, la technologie et l’innovation l’éducation pour élaborer une stratégie nationale cohérente en matière de STEM.

Il a ajouté que «les STEM jouent un rôle de plus en plus important dans la satisfaction des besoins critiques de la société et la création d’innovations qui stimulent l’économie mondiale.

« Les étudiants africains doivent être encouragés à poursuivre une expertise dans les domaines STEM et le gouvernement devrait également veiller à ce que les établissements d’enseignement dans les niveaux élémentaire et secondaire soient dotés d’enseignants qualifiés dans les domaines STEM ».

«Je tiens à vous assurer que le NASS continuera de soutenir les efforts visant à faire progresser notre pays sur le plan technologique en créant un environnement législatif propice à la recherche et au développement dans la STEM.»




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *