FireFly Sénégal: La StratUp qui forme de jeunes codeurs web

1495

La scène technologique du Sénégal a-t-elle accusé une certaine léthargie en raison d’un manque de codeurs qualifiés ? Une entreprise locale essaie de changer la donne, tout en aidant les jeunes à trouver un emploi.

Firefly, une société de publicité digitale spécialisée dans la disposition des display screen dans les bus publics reste cependant confrontée à d’innombrables difficultés pour trouver des développeurs Web et d’applications mobiles qualifiés au Sénégal.

«Ils sont formés à des technologies avec lesquelles nous ne travaillons pas», explique Mafal Lo, cofondateur de Firefly. « Par exemple, toutes les écoles d’ingénieurs à Dakar travaillent avec Java. Nous travaillons principalement avec PHP et Python, avec de nouvelles technologies de pointe comme Bootstrap. Ce ne sont pas des choses qu’ils apprennent à l’école ».

Chez Volkeno, les étudiants apprennent le développement web, le marketing numérique ou le graphisme. À la fin du programme de formation d’un mois, ils passeront deux mois en intership avec une entreprise locale.

Les cours sont gratuits. Volkeno est soutenue par des entreprises comme Firefly en échange d’embauche de stagiaires. Au moins 15 de ces stagiaires ont abouti à des contrats à temps plein.

Le PDG Abdoul Khadre Diallo a initialement mis en place Volkeno pour fournir des services techniques aux entrepreneurs locaux. Le programme de formation a été lancé lorsqu’il a constaté qu’aucun de ses stagiaires n’était suffisamment qualifié.

« A mon avis les jeunes ne sont pas encouragés à s’intéresser à ces compétences. La plupart des écoles restent trop classiques. La formation est trop classique. Vous voyez des écoles de formation qui n’offrent pas de formation pratique décente depuis leur lancement il y a 5 ans », explique le professeur en informatique Babacar Fall qui a présidé l’atelier à St. Louis.

Il y a des efforts pour changer cela. Lors d’un atelier de codage à St. Louis, les étudiants du secondaire sont initiés au codage et au développement web.

La Semaine de la Science en Afrique et du Next Einstein Forum est organisée dans 13 pays africains pour promouvoir l’intérêt pour les domaines STIM, la Science, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques.

« Pour moi, le problème réside dans le contenu des cours universitaires », explique M. Fall. « Parce que vous pouvez commencer par enseigner le HTML, mais vous évoluez en HTML5. Pour moi, nous devons simplement tout mettre à jour.  »

Volkeno a enregistré plus de 40 start-up opérationnels à Dakar, tous spécialisées sur le développement de sites Web et d’applications mobiles.

«Si vous êtes formés à la technologie, vous pouvez trouver du travail après votre diplôme», explique Fatim Sarah Kaita, une stagiaire en marketing digital à Volkeno. « Il est très difficile de trouver des stages ici, et vos relations jouent un rôle important. Mais, par exemple, si vous apprenez la programmation, vous pouvez configurer votre propre projet, créer une application. Si vous connaissez le marketing digital, vous pouvez faire toute la promotion vous-même, d’où l’importance d’une bonne formation. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *