Rabat abrite une conférence sur la technologie des microsatellites

45

La capitale marocaine, Rabat, abrite du 22 au 26 octobre une conférence régionale sur la technologie des microsatellites avec la participation d’experts régionaux des pays d’Afrique francophone.Initié par le Centre régional africain des sciences et technologies de l’espace en langue française (CRASTE-LF) et le Centre régional pour l’éducation en sciences et technologies de l’espace en Asie et au Pacifique China (RCSSTEAP-China), cet événement permettra de sensibiliser la communauté scientifique à l’utilisation de la technologie des microsatellites, de renforcer les capacités d’ingénierie en matière de conception des microsatellites et d’inciter les jeunes chercheurs a innover dans cette technologie.

Au programme de la conférence figurent des cours portant, entre autres, sur la présentation du microsatellite, l’introduction du projet de l’Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique – Petit satellite estudiantin (APSCO-SSS), la conception de la structure des microsatellites, la conception du contrôle d’attitude du microsatellite, indique un communiqué des organisateurs.

Ce workshop est organisé en collaboration avec l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) en partenariat avec l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs (EMI), la Faculté des sciences de Rabat, le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) et l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS).

Les microsatellites ont pour objectif de réaliser des missions avec des masses (donc des coûts) et des délais encore plus réduits, afin de favoriser l’accès à l’espace de plusieurs sortes d’utilisateurs. Ils permettent aux pays, qui n’ont pas les moyens, de faire leurs premiers pas dans l’espace.

Ce type de satellites peut être d’un grand secours pour les pays en développement souhaitant assurer l’observation de la terre, la surveillance et la gestion des catastrophes naturelles, la lutte contre la désertification, la sécurité maritime.

APA NEWS