Le rôle croissant de l’Afrique dans le secteur de la fintech (Ecobank)

193

L’une des tendances révélée par Le service Recherche du Groupe Ecobank concerne l’accélération de l’innovation dans le domaine de la fintech en Afrique en 2018, favorisée par une nouvelle génération d’Africains nés à l’ère du numérique.

La multiplication de pôles technologiques en Afrique, notamment en Afrique du Sud, au Kenya, au Rwanda, au Nigeria, au Ghana et en Côte d’Ivoire, alimentera la prochaine vague de start-ups africaines et contribuera à développer les liens avec les investisseurs.

  • L’innovation numérique en Afrique subsaharienne est stimulée par l’explosion de l’utilisation du téléphone mobile, qui permet aux consommateurs africains de passer directement aux nouveaux modèles commerciaux et technologies de pointe.
  • Les sociétés africaines de la fintech constituent de plus en plus le moteur de cette innovation, déployant des outils numériques permettant de créer des profils de crédit pour les personnes et entreprises autrefois “non-bancarisées”, de fournir de l’électricité aux foyers ruraux et même d’utiliser l’intelligence artificielle pour diagnostiquer les problèmes de santé à distance.

Edward George, Directeur de la Recherche du Groupe Ecobank, a souligné : « Le monde numérique évolue rapidement, et nous devons faire de même. Le site Web AfricaFICC est un outil important pour faire part de notre connaissance et notre analyse de 41 marchés africains – souvent difficiles d’accès – à un public beaucoup plus large. Nous pensons que ces trois tendances prouvent que l’Afrique a surmonté les difficultés économiques de ces dernières années et est sur la bonne voie pour une croissance plus élevée en 2018 ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *