Facebook lance son premier hub technologique au Nigeria

213

Facebook continue son expansion en Afrique.

Le géant Américain à lancé son premier hub communautaire pour les start-ups innovantes à Lagos, capitale économique du Nigeria. Il s’est fixé pour objectif de former au numérique 50.000 jeunes entrepreneurs, créatifs ou développeurs.

“Les 50.000 personnes formées seront des personnes qui sont des plaques tournantes et tous nos partenaires s’engagent et nous aident à y arriver. Nous avons déjà commencé à progresser vers ces objectifs, nous avons formé 3.000 PME et, pour ce qui est du suivi, nous allons le faire directement avec nos partenaires pour nous assurer que nous sommes tenus responsables de notre objectif.” Explique – Ebele OKOBI, directrice des politiques publiques de Facebook pour l’Afrique.

Le Nigeria, regorge d’un fort potentiel économique et humain. Plus de 22 millions de personnes dans le pays utilisent facebook et 87 % des PME accordent plus d’importance aux compétences numériques que celles acquisent à l‘école.

La présence de Facebook dans le pays va aider à l’amélioration des aptitudes des Nigérians et favorisera la croissance et le développement économique du pays, selon Ife ADEBAYO, assistant spécial du vice-président pour l’innovation et l’entreprenariat.

“Pour un espace comme celui-ci, ce qui est important pour nous, c’est qu’ils créent des opportunités qui améliorent l’emploi. On est attentifs aux prochains Zuckerbergs qui sortiront d’ici par exemple.” Déclare l’entrepreneur.

“Il s’agit en fait d’un investissement au Nigeria, d’un investissement dans l‘écosystème technologique, il s’agit aussi de soutenir les entreprises, les développeurs, les créateurs, les entrepreneurs, avec une formation spécialement conçue pour leur permettre d’acquérir les compétences numériques dont ils ont besoin pour réussir.” Conclut la directrice des politiques publiques de Facebook pour l’Afrique.

En dehors de Lagos, Le « NG_HUB from Facebook » aidera également un certain nombre de hubs technologiques existants, pour leur permettre de fonctionner comme des centres d’apprentissage pour les communautés locales, leur offrant de multiples possibilités de formation et d’accès.

AFP




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *